coordination des acteurs de l'hébergement, du logement accompagné et de l'insertion professionnelle

 

Le projet de « coordination des acteurs de l’hébergement, du logement accompagné et de l’insertion professionnelle » s’inscrit dans une démarche d’amélioration de l’interconnaissance entre les deux champs de l’insertion. Ce projet a 3 dimensions:

– Améliorer le suivi des situations individuelles dans le cadre d’une meilleure saisie et lecture des éléments d’évaluations des travailleurs sociaux sur l’insertion professionnelle

– Accroitre l’efficience des parcours en organisant des actions permettant d’éviter les ruptures pour les personnes en démarches d’insertion ou en emploi et informer les partenaires des actions développées

– Etre force de proposition afin que les acteurs développent des projets innovants dans les principes du PTI

Les finalités de cette action sont les suivantes :

  • améliorer qualitativement l’évaluation des demandes d’hébergement sur le volet insertion professionnelle afin d’améliorer les réponses apportées en terme d’hébergement.
  • connecter les secteurs de l’hébergement et de l’insertion professionnelle afin de préserver le levier de l’insertion pour les personnes proches de l’emploi.
  • Décloisonner les deux dimensions afin d’améliorer les parcours vers une autonomie renforcée en coordonnant les actions menées par les deux champs sur les situations individuelles.
  • proposer des réponses concertées aux parcours complexes des personnes ayant de multiples problématiques, et pas seulement celles de l’hébergement et de l’insertion professionnelle.
  • Accroitre l’interconnaissance entre les partenaires de l‘hébergement et ceux de l’insertion

Le FSE en quelques mots

Le Fonds Social Européen (FSE) est l’un des cinq fonds structurels de la politique européenne de cohésion économique, sociale et territoriale dont les objectifs visent à réduire les écarts de développement existants entre les 274 régions de l’UE et à promouvoir une croissance durable, intelligente et inclusive dans ces territoires, conformément aux objectifs de la Stratégie Europe 2020.

Créé en 1957 par le traité de Rome, le Fonds social européen est le principal levier financier de l’Union européenne pour la promotion de l’emploi. Le FSE est géré selon des programmes cycliques de sept ans, la programmation actuelle couvrant la période 2014-2020. L’objectif premier du FSE est de soutenir la création d’emplois de meilleure qualité dans l’UE et d’améliorer les perspectives professionnelles des citoyens (jeunes, demandeurs d’emploi, inactifs, handicapés, salariés étudiants etc.), prioritairement en direction des groupes les moins qualifiées et les plus exposés au chômage et à l’exclusion. Le FSE n’est pas une agence pour l’emploi, il n’accorde pas d’aide ou d’offres d’emploi directement aux personnes individuelles mais finance des projets dans les pays de l’UE aux niveaux local, régional et national. Plus spécifiquement en France sur 2014-2020, le FSE est doté d’une enveloppe de 6 milliards d’€, mobilisée autour de quatre objectifs thématiques : l’inclusion active et la lutte contre la pauvreté, l’éducation et la formation tout au long de la vie, l’accès à l’emploi durable et le soutien à la mobilité du travail, et plus marginalement le renforcement des capacités administratives (uniquement dans les DOM).

Comme les autres Fonds structurels, le FSE n’intervient jamais seul pour soutenir un projet, mais toujours en cofinancement d’autres financeurs publics et/ou privés
(Etat, collectivités locales, chambres consulaires, entreprises, etc.). Ce principe se traduit par l’obligation, pour les porteurs de projet, de trouver au préalable des financements auprès de leurs partenaires ou sur leur trésorerie propre. Le niveau de cofinancement du FSE à un projet est variable d’une région à l’autre et dépend de sa richesse relative.